Crypto-détective et data scientist ? Les métiers du futur c'est déjà aujourd'hui ...

Les chiffres avancés sont très significatifs. Pour certains, c’est 65% des métiers qu’exerceront nos enfants qui sont encore à imaginer. Pour d’autres cela va jusqu’à 85%. Quoi qu’il en soit la transformation des métiers est en marche et encore plus rapide et fondamentale que lors des précédents cycles.

Nous vous recommandons par exemple la lecture de cet article du Figaro qui explique cette transformation mais aussi les doutes et souvent les angoisses par rapport à cette révolution des métiers.

La raison première ? La transformation numérique de la société dans tous ses aspects.

Les conséquences ? Nos enfants seront certainement amenés à exercer dix - ou plus - métiers différents au cours de leur vie professionnelle. Et le corollaire : le besoin d’apprendre de nouvelles compétences. Des compétences numériques bien sûr, mais aussi et surtout ce que les anglo-saxons appellent les “soft skills” dont la traduction approximative en français pourrait être aptitudes critiques ou compétences douces. Il s’agit de la créativité, la confiance en soi, l’empathie, la capacité à collaborer et communiquer efficacement, compétences que l’on oppose souvent aux compétences plus techniques et traditionnelles de logique et rigueur enseignées à l’école. Les “soft skills” ne viennent pas en opposition aux autres compétences, mais bien en complément, l’idée étant de développer des savoirs propres à l’humain.

C’est d’ailleurs toute l’idée du projet MoonKeys: préparer les enfants au monde de demain en leur donnant à la fois ces “soft skills” et les compétences numériques.

Retrouvez notre philosophie d’apprentissage ici.

Enfin pour vous divertir (ou vous faire peur ?) un autre article de Maddyness qui brosse le portrait amusant et un peu loufoque de 6 métiers du futur.

Bonne lecture et n’hésitez pas à commenter !

Jobs of the future - woman and robot.jpg
Maxime Kouchnir